Le Protocole de Kuala Lumpur

Ce Protocole additionnel adopte une approche administrative en ce qui à trait aux mesures d’intervention en cas de dommage ou de probabilité suffisante de dommage à la conservation et à l’utilisation durable de la diversité biologique résultant de mouvements transfrontières d’organismes vivants modifiés.

Consulter la convention