La Flore et la Faune

La Flore et la Faune terrestre

La flore terrestre comprendrait environ 2200 espèces, comprenant les espèces introduites. Environ 10% de ces espèces sont rares à très rares. 25 espèces, 5 sous espèces et 2 variétés sont en danger d’extinction ou de raréfaction grave. Il est à noter que quelques espèces sont particulièrement importantes étant endémiques de la Tunisie, telle que Rumex tunetanus et Clematis tunisiatica, ou de l’espace maghrébin.

La faune tunisienne comprendrait 550 espèces animales réparties comme indiqué

ClasseOrdresFamillesEspèces
Mammifères82279
Oiseaux1465398
Amphibiens257
ReptilesTortues33
s/o Lézards736
s/o Serpents524

L’avifaune constitue une composante importante de la diversité de la faune sauvage en Tunisie. Cette grande diversité résulte de la diversité des écosystèmes ainsi que de la position géographique de la Tunisie. L’avifaune pouvant être observée est constituée d’oiseaux nicheurs sédentaires, de nicheurs migrateurs, de visiteurs de passage, et d’espèces hivernantes. Particulièrement pour les oiseaux migrateurs, la préservation de la diversité est un challenge transfrontalier.

Les insectes sont le groupe d’espèces qui a fait l’objet le plus d’études particulières en raison de leurs impacts sur la production agricole. Les invertébrés seraient d’environ 671 espèces d’insectes appartenant à 14 ordres et 82 familles et 61 espèces d’acariens appartenant à 14 familles.

La Flore et la Faune marine

La Tunisie possède 1300 Km de côtes. La façade orientale est caractérisée par un large plateau continental. De nombreux écosystèmes marins sont très riches du point de vue taxonomique tel que les écosystèmes insulaires ou les herbiers des Posidonies. Près de 414 espèces végétales marines et aquatiques sont été recensées le long du littoral tunisien. Néanmoins le nombre réel est estimé à environ 600 espèces.

Plus de 3400 espèces animales marines et aquatiques sont identifiées à ce jour en Tunisie, inégalement réparties le long de la côte et selon la profondeur. Le nombre d’espèces serait également plus élevé.