L’écosystème oasien

Les oasis sont des espaces cultivés dans des zones désertiques grâce à la présence d’une source en eau. En Tunisie, les oasis se retrouvent dans quatre gouvernorats : Gabès, Gafsa, Tozeur et Kébili.

Les oasis tunisiennes sont riches en ressources phytogénétiques locales particulièrement importante compte tenu de la nature du climat des ces régions. Potentiellement, la diversité des oasis peut porter des gènes de tolérance aux stress hydrique, salin et thermique. La culture principale est le palmier dattier et on compte plus de 260 variétés. Cependant, les oasis tunisiennes se caractérisent par une forte monoculture de la variété DeglettNour. Des études ont également intéressé les palmiers mâles pollinisateurs, et une importante diversité existe parmi cette catégorie.

Les oasis traditionnelles sont organisées en trois étages : un étage herbacé, un étage fruitier et l’étage supérieur des palmiers dattier. Ainsi, plusieurs variétés locales fruitières, viticoles, d’orge, de légumineuses à graines existent dans les oasis. Les oasis sont également un refuge pour une faune constituée d’oiseaux, serpents, scorpions, quelques mammifères carnivores, et d’invertébrés.